Adresse email

contact@monjarret.com

Téléphone

01 75 57 61 08

#LE PERIN : NOUVEAU SUPPORT D’ÉPARGNE POUR BIEN PRÉPARER SA RETRAITE

Depuis la réforme de l’épargne re­traite au 1er octobre 2019, les sup­ports d’épargne ont été largement simplifiés avec la création du PER (“plan d’épargne retraite”) qui remplace les anciens contrats (PERP, PERCO, Ma­delin, Préfon…). Le PER regroupe l’épargne retraite dans une enveloppe unique, quel que soit le statut profes­sionnel de l’épargnant. Il est divisé en trois compartiments :

• le PER Individuel (PERIN) qui re­pose sur des versements volontaires,

• le PER collectif (PERCOL) alimenté par l’épargne salariale,

• et le PER catégoriel (PERCAT) ali­menté par des versements obligatoires pour les dirigeants d’entreprise (ancien “article 83”).

La souscription d’un PERIN permet de se constituer une retraite complé­mentaire par capitalisation sur la base de versements volontaires. La sortie du plan peut se faire suivant ses besoins au jour de son départ à la retraite avec au choix une sortie totale en capital ou en rente viagère, ou les deux, ce que ne permettaient pas les anciens plans qui n’autorisaient qu’une sortie limitée en capital.

Le PERIN est également un outil de dé­fiscalisation car les versements sont déductibles des revenus imposables. A la sortie, le capital ou la rente viagère sont imposables (sauf si vous avez re­noncé à la déduction des versements à l’entrée). Le capital est soumis au barème progressif de l’impôt sur le re­venu et les intérêts capitalisés seront soumis au PFU (30 %). Si la sortie se fait en rente viagère, la rente sera taxée comme une pension de retraite (impôt sur le revenu + prélèvements sociaux). En considérant que votre taux margi­nal d’imposition à la retraite sera plus faible qu’en période d’activité profes­sionnelle, il existe un vrai gain fiscal à réaliser grâce au PERIN.

Partager sur :