Adresse email

contact@monjarret.com

Téléphone

01 75 57 61 08

#IMMO : Le TOP 10 de toutes les réductions d’impôt du moment

C’est la période de la déclaration de revenus !

Si vous ne les utilisez pas déjà, c’est l’occasion de bien se renseigner sur 10 possibilités à mettre en place dès cette année pour alléger la note 2022!

1. Crédit d’impôt transition écologique (Cite)

Maintenant remplacé par MaPrimeRénov’, le crédit d’impôt s’applique pour certaines dépenses. Premièrement, les systèmes de charge pour véhicules électrique dans la résidence principale ou secondaire sont déductibles pour 75% de la dépense, dans la limite de 300 euros par système.

Deuxièmement, le crédit d’impôt s’applique sur les dépenses pour foyers à inserts à granulés ou à bûches pour 600 euros maximum.

1. Dispositif Pinel

Ce dispositif concerne les acheteurs de biens neufs pour la location en tant que résidence principale non meublée, à condition de respecter les plafonds de loyers et de ressources du locataire. La réduction augmente selon la durée d’engagement de location du bien. Le bailleur obtient 12% pour 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% au-delà, dans la limite de 300 000€ pour la valeur du bien et 5 500€ le mètre carré

3.Dispositif Denormandie

Ce dispositif concerne les propriétaires qui rénovent leur bien dans une des 222 communes retenues et offre une réduction d’impôt similaire à celle du Pinel. La réduction s’applique sur les travaux facturés qui représentent au moins 25% du coût total.

Le propriétaire doit choisir ce régime au détriment du mécanisme du déficit foncier.

4.Immobilier ancien avec travaux

Sont déductibles des loyers taxables, les travaux facturés sur un bien locatif supérieurs aux revenus fonciers, dans la limite de 10 700€ annuels. Le surplus est reportable sur 10 ans sur les revenus fonciers. Les travaux réalisés personnellement n’offrent pas autant d’avantages puisque seulement le prix du matériel est déductible. Le plafonnement de 10 000€ des niches ne prend pas en compte cette réduction.

5.Location meublée

Ces loyers sont imposables au régime des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et profitent de l’abattement de 50% sur les produits de cette location. Le reste est soumis au barème progressif et aux prélèvements sociaux. Dans le cas où les loyers annuels sont supérieurs à 72 600€, le régime réel s’applique et le bien est amortissable et les charges déductibles.  

6. Censi-bouvard

Si un investisseur achète un bien dans une résidence de services (étudiante, seniors, …) exploitée par un professionnel, le bail commercial permet de profiter d’une réduction de 11% de la valeur d’achat dans la limite de 300 000€ étalés sur 9 ans.

7.Malraux

Ce dispositif permet au propriétaire d’un bien de caractère situé dans un centre historique de bénéficier d’une réduction d’impôt de 22% ou 30% du montant des travaux selon la zone géographique, à condition de louer pendant 9 ans.

8.Monuments historiques

Les biens loués situés dans un immeuble classé Monument historique offrent une déductibilité des charges et travaux de restauration sur les revenus fonciers et sur le revenu global.

9.Plus-values immobilières

Elles sont imposables à 19% et aux prélèvements sociaux hors exonération ou abattement pour durée de détention. La plus-value imposable est composée des frais d’acquisition pour leur montant ou 7.5% et des travaux pour leur montant réel ou 15% du prix d’acquisition.

Les exonérations totales concernent la plus-value sur la résidence principale, sur la première cession si le prix de vente est réemployé à l’achat de la résidence principale, et sur une cession ou le prix est supérieur ou égal à 15 000€. Il existe également des abattements pour le calcul de l’impôt et pour les prélèvements sociaux. Après 22 ans de détention, l’abattement pour impôt est de 100% alors qu’il est total pour les prélèvements sociaux après 30 ans.

10. Impôt sur la fortune immobilière

Vous y êtes soumis à partir de 1.3 million d’euros et devez déclarer tous les biens immobiliers sauf les biens professionnels.

75% des dons réalisés peuvent être déduits dans la limite de 50 000 €Si l’impôt sur les revenus 2020 ajouté à l’IFI 2021 dépasse 75% des revenus perçus en 2020, la différence est déduite du montant de l’IFI.

Les décotes applicables sont 30% de la résidence principale, 20% sur les biens générant des revenus fonciers, 10 à 20% pour les biens détenus en indivision ou pour les biens détenus au travers d’une SCI en cas de majorité des parts.

Les biens professionnels, 75% des bois, des forêts, des groupements fonciers agricoles (GFA) et des groupements fonciers viticoles (GVF) sont exonérés.

Les dépenses et impôts portant sur les biens sont imposables sauf les biens professionnels, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères et la quote-part d’impôt foncier et de prélèvements sociaux.

Partager sur :