Adresse email

contact@monjarret.com

Téléphone

01 75 57 61 08

#ASSURANCE VIE : Tout ce qu’il faut savoir

Outil patrimonial par excellence, placement multifonction, l’assurance-vie reste encore un « produit financier » dont les termes sont souvent méconnus dans le détail.

Une assurance ? Oui, mais pas vraiment, vu que l’usage en a fait un placement financier. Mais alors l’assurance-vie c’est quoi et c’est pour qui ?
Voici ce qu’il faut savoir en synthèse sur ce placement et ses avantages !

L’assurance vie, qu’est-ce que c’est ?

L’assurance-vie est un contrat d’assurance et d’épargne signé entre l’assureur et un assuré, dont le but est de disposer d’un capital à une date déterminée d’avance et qui constitue l’échéance du contrat. Le contrat promet le versement du capital ou d’une rente au souscripteur, ou, le cas échéant, au bénéficiaire nommé dans le contrat.

Quel est son intérêt ?

L’assurance vie permet d’épargner de l’argent , d’organiser sa transmission et avoir un rendement plus avantageux que les taux bancaires. Contrairement à l’investissement immobilier, les fonds sont plus liquides sous certaines conditions.

Ses avantages ?

Le principal avantage de l’assurance-vie est sa fiscalité. Seule la plus-value est imposée et seulement lorsque les gains sont retirés. Au bout de 8 ans de détention, la fiscalité est plus avantageuse puisque la plus-value subit un abattement. En cas de décès du signataire, les successions sont exonérées de droits d’enregistrement et les bénéficiaires bénéficient d’un abattement.

La flexibilité est un atout de l’assurance-vie. Il est possible de souscrire à autant d’assurance-vie que l’on souhaite et le contrat peut durer 1 an, 5 ans ou 100 ans, il est valable jusqu’au décès du souscripteur. De plus, les versements peuvent prendre diverses formes, et se faire par versement unique, périodique ou libres selon la volonté du souscripteur.

La diversité : il est possible de choisir entre une assurance vie, une assurance décès et une assurance mixte. Il est possible de souscrire à un contrat en euros mais aussi à un contrat en action ou en unité de compte, engageant un risque plus ou moins élevé, et donc une meilleure rentabilité ou non.

Les inconvénients ?

Si la fiscalité est un avantage, les frais sont plutôt élevés pour la gestion de l’assurance-vie. Il y a des frais sur versement de 0 à 5% du montant déposé à l’entrée, des frais de gestion et d’arbitrage pouvant aller chacun jusqu’à 1%. Vous pouvez payer un total de 7% de frais.

L’ouverture du contrat demande souvent un placement minimum et est assez contraignant pour les mineurs.

Partager sur :