Adresse email

contact@monjarret.com

Téléphone

01 75 57 61 08

#TECHNO: Dématérialisation des factures, c’est maintenant ! 

“Sachons nous réinventer, moi le premier” 

Cette citation d’Emmanuel Macron du 13/04/2020 en dit long sur le besoin de s’adapter à la pandémie, et sur une nécessaire réinvention de nos process pour sortir grandi de la crise.  

Mais alors comment ?  

En bon conseil mais aussi en bon technicien, un cabinet d’expertise-comptable doit effectivement pouvoir répondre à toute nouveauté en période d’urgence et de crise.  

Même si nous n’avons pas inventé la digitalisation, nous devons être acteur de la transformation numérique et nous inscrire dans un contexte et un monde en permanente évolution.  

A partir du 1er janvier 2026 toutes les entreprises seront obligées par la Loi de Finance 2020 à transmettre leurs factures sous format électronique.  

Mais attention cela résonne comme une contrainte qui finalement n’en est pas une si vous êtes bien accompagnés.  

Car les bénéfices sont nombreux :  

  • Ecologiques : moins de papiers = moins d’arbres coupés 
  • Gain de temps et de conseil : digitalisation = moins de temps de traitement des documents et donc plus de disponibilité de votre expert-comptable sur les questions qui comptent vraiment 
  • + sécurisé  
  • + tracé = des relances plus efficientes pour les délais de paiement  
  • + rapide = des délais de règlements raccourcis !  

Vous l’aurez compris, ce processus va permettre à notre cabinet de nous concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée !  

Concrètement, avec l’apparition de la facture dématérialisée, les cabinets d’expertise comptable ont pour objectif de réduire le temps passé à l’enregistrement comptable des factures avec, à terme, une éventuelle totale suppression de celle-ci. Cette volonté est motivée par une principale raison : consacrer plus de temps aux tâches à plus fortes valeur ajoutée et notamment sur la partie conseil, gestion et pilotage de l’entreprise. Chez Monjarret, nous appliquons déjà la dématérialisation pour offrir toujours plus de conseil à nos clients. 

Note importante : La transformation digitale des entreprises en France a pris du retard au regard de ses voisins européens. De plus, historiquement, la France connait des délais de règlement inter-entreprises effectifs (délais contractuels + retards observés) largement supérieurs à la moyenne européenne : 42 jours en France contre 34 pour la moyenne en Europe. Ces délais de paiement tardifs ne sont donc pas sans conséquence puisque qu’ils étaient à l’origine, au sein des PME, d’une faillite sur quatre. 

Partager sur :